Les ventes aux enchères, comment ça marche ?


Les prochaines ventes aux enchères


Les 3 étapes essentielles à connaître



Le choix du bien immobilier

Vous avez repéré un bien immobilier ?

Vous pouvez le visiter aux heures de visites prévues à cet effet. Les achats immobiliers sur adjudication excluent tout recours à l’encontre de l’ancien propriétaire pour vices cachés. Vous achetez ainsi en l’état.

Vous devez également prendre connaissance de la documentation relative au bien : cahier des conditions de la vente, procès-verbal descriptif du bien, diagnostics techniques…

Cela permet de se renseigner sur la composition du bien et sur la qualité de l’occupant (locataire, propriétaire).

Le financement du bien

Vous devez vous assurer que vous disposerez des fonds nécessaires pour payer le prix d’adjudication et les frais. En effet, en cas d’adjudication, vous ne pourrez plus vous rétracter dans l’hypothèse par exemple ou vous n’obtiendriez pas votre prêt.

En cas de non paiement, la vente sera être résolue. L’immeuble sera alors remis en vente mais vous serez tenu de payer des frais de procédure.

Le jour de l’audience, vous devrez remettre à votre avocat un chèque de banque d’un montant de 10% de la mise à prix (et d’au minimum 3000€).

L'adjudication et ses suites

Si votre avocat remporte les enchères, il réalisera pour vous les formalités légales obligatoires.

Cependant, il faut savoir que la vente n’est définitive que 10 jours après l’audience. Pendant ce délai, tout intéressé peut « surenchérir » en proposant un prix supérieur d’au moins 10% du prix d’adjudication. Le bien est remis à la vente aux enchères à laquelle vous pourrez de nouveau participer.

Le prix d’adjudication et les frais doivent être payés dans le délai de 2 mois à compter de l’audience d’adjudication sous peine de résolution de la vente.